Thaé nourrit les organisations par des respirations philosophiques
qui éclairent de manière décalée les mots de tous les jours, et les maux de toujours.