Flora Bernard, présidente de Thaé ( Auditorium Deloitte, 2 mars 2014)

Mixité hommes-femmes : pourquoi GEF a osé la philosophie ?

On sème Commentaires fermés sur Mixité hommes-femmes : pourquoi GEF a osé la philosophie ?

Les 2 et 12 mars derniers, l’association Grandes Écoles au Féminin (GEF) organisait la restitution publique de sa 6ème étude «La mixité homme-femme, le secret des organisations qui savent changer». Une étude pour laquelle GEF a choisi de travailler de concert avec Thaé.

Flora Bernard, présidente de Thaé ( Auditorium Deloitte, 2 mars 2014)

Flora Bernard, présidente de Thaé ( Auditorium Deloitte, 2 mars 2014)

Pourquoi l’association GEF a-t-elle choisi la philosophie ? Parce que le sujet de la mixité hommes-femmes avait fondamentalement besoin d’être pensé à nouveaux frais. Point de départ de l’étude, en effet, un constat : la mixité est en progrès dans les discours mais peu dans la réalité quotidienne des organisations. Pourquoi ? Et comment lui redonner sa juste place d’enjeu fort pour les entreprises ?

Pour répondre à ces questions, Thaé a accompagné GEF dans sa réflexion, en l’aidant à passer d’une intuition à une conviction : celle que la mixité hommes-femmes et la capacité de changement, indispensable à la bonne santé des organisations, sont intimement liées.

Trouver son positionnement et le fonder sur une réflexion solide grâce à la philosophie a permis à GEF de proposer une nouvelle vision audacieuse de la mixité hommes-femmes.

Les résultats de l’étude sont disponibles sur le site de l’association. Les principaux enseignements de l’étude ont également fait l’objet d’un dossier spécial des Échos ( 02/03/2015).

Pin It

» On sème » Mixité hommes-femmes : pourquoi GEF...
Marche 16 mars 2015
Par

Les commentaires sont fermés.

« »