Questionner les évidences par les mots

La philosophie nous renvoie d’abord à des grands noms – Platon, Descartes, Nietzsche… – dont la pensée est certes riche mais d’apparence inutile aux femmes et aux hommes d’action. Cette réputation nous fait oublier ce qu’est véritablement la philosophie : une pratique du questionnement pour savoir comment décider et agir de la manière la plus juste.

Toute problématique humaine ou organisationnelle de développement, de management, de réorganisation peut être décrite de différentes manières en fonction des enjeux qu’elle sous-tend. On utilisera alors des mots comme performance, courage ou innovation pour décrire ce qu’elles visent. Mais faute de questionner ces mots qu’elles tiennent pour évidents, les organisations se trouvent souvent confrontées à des échecs liés à un manque de sens, une difficulté à travailler ensemble. Trouver le bon mot pour décrire ce que vit l’entreprise est donc essentiel. Mais le définir, l’explorer aussi. Sinon, comment être effectivement performant, responsable, innovant … ? Philosopher c’est d’abord définir ce dont on parle.

« Réfléchir, se positionner, trouver du sens, raisonner… Cela change un peu de produire, évaluer, juger, auditer, réagir…»

« Merci pour ce moment. C’est un très bon moyen de réfléchir de façon indirecte par un jeu de questionnement et d’écoute active. Les animatrices nous accompagnent et nous renvoient à nos propres idées. A faire !»

Participants aux ateliers philosophiques sur le changement menées entre septembre et décembre 2014, SNCF Réseau.

 

 

Les commentaires sont fermés.